Accueil du site > Bressuire et le Bressuirais > Les "Puy" du bocage bressuirais

Les "Puy" du bocage bressuirais

Le mot « Puy » est fréquent en toponymie. Chacun a à l’esprit le Puy-de-Dôme, de-Sançy, le Puy-en-Velay ou encore le Puy-du-Fou.

Plusieurs lieux-dits, situés essentiellement au sud et à l’est de Bressuire portent ce nom. Du celtique « puech », « pech » et du latin « podium » désignant une hauteur, un lieu élevé, une éminence, ils dominent la vallée du Dolo ou surplombent les ruisseaux qui s’y jettent. La plupart du temps, ce toponyme est associé à un déterminant comme Puy-sec, Puy-Belin, Puy-Gaillard… qui en précise la caractéristique. Certaines formes ont évolué, ainsi Puy-Tigné est devenu Putigny. Le petit et grand Puchaud sont le « puech » haut.

Autour de Bressuire, on ne trouve qu’une seule fois le toponyme « Puy » employé seul, au sud-est de Beaulieu-sous-Bressuire. La ferme qui porte ce nom apparaît sur la carte de Cassini sous la forme « Epoix » ; « poix » étant une variante de « pech », « puy ».

Le Petit-Puy, Puy-Belin, Puy-Fort, Puy-au-Maître, Puy-Gaillard, Putigny correspondent à des résidences de petits seigneurs. Ce sont d’anciens manoirs, des« herbergements » selon les textes anciens, qui ont reçu bien des modifications au cours des ans et sont devenus pour certains des exploitations agricoles. Construits en granit local et donc peu ouvragés, ces manoirs sont constitués du logis seigneurial, de ses dépendances et de bâtiments de ferme. L’ensemble, parfois protégé par une enceinte, est difficile à dater à cause des nombreuses mutations. Ils semblent remonter aux 15ème et 16ème siècles. Il s’agit d’habitations résidentielles qui, à cette époque, ne jouent plus de rôle défensif.

Puyrond, Le Puy, Puchaud, Puy-sec (Puysecq) par contre paraissent n’avoir été que des fermes : des borderies ou métairies.

Puy-Blain

En cœur du bocage, à environ 3 kilomètres au sud-ouest de Bressuire sur la route de Clazay [1], se détache la silhouette familière du Puy-Blain qui, depuis plus de cinq cents ans, fait partie intégrante de l’histoire locale.

Lire la suite...

Le Petit-Puy

Sur la commune de Terves à 4 km au sud-ouest de Bressuire, sur la route de Clazay, se situent les ruines du manoir du Petit-Puy et de sa chapelle « veuve de sa toiture ». A mi pente d’une petite colline, il reste peu de choses de ce logis. Le Petit Puy s’appelait au 14ème siècle, le Petit « Puygnebelin », sans doute pour le distinguer du Puy-Belin, tout proche.

Lire la suite...

Puy-Fort

À la sortie sud de Bressuire, sur la paroisse de Terves, les coteaux de Puy-Fort dominent le Dolo avant son passage au travers du lac de la Chaize. Ils portent perché, un petit manoir, enserré de murs. : Puy-Fort.

Lire la suite...

Puy-au-Maître

Sur la paroisse de Terves, à 3km au sud de Bressuire en direction de Clazay, à quelques km de Puy-Belin, s’élevait une bâtisse massive dont l’histoire est mal connue : le Puy-au-Maître.

Lire la suite...

Putigny

Le logis de Putigny, Putigné ou encore Puytigny selon les époques, est une maison noble située en limite de Bressuire sur la commune de Terves. Construit sur une butte rocheuse, il surplombe le ruisseau de Pont Chouette qui se jette dans le Dolo un peu plus loin.

Lire la suite...

Puy-Gaillard

L’existence de ce logis n’est aujourd’hui attesté que par des sources écrites et la toponymie. À l’ouest de la ville, sur une hauteur, la rue du Puy-Gaillard confirme son existence.

Lire la suite...

Notes

[1] D938ter